Welcome / Bienvenu

This blog presents my different wargames armies, after action reports, campaigns which I have run, some scenarios and a presentation of some of the different rules I play. The pages at the top of the blog contain historical information on the periods that interest me. They are an aid to my poor memory, and not in any way exhaustive nor necessarily correct. As I am an Englishman living in France, some pages are in English and others in French...sorry, I am too lazy to translate...

I hope this blog offers you much enjoyment and some inspiration !

jeudi 22 août 2013

News from Zumtuland

Les événements de Zumtuland ont pris une tournure dramatique cette nuit avec la première confrontation armée entre les forces gouvernementales et les rebelles du NTMW (National Territorial Movement of Workers).

Le chef de file du NTMW, Leetutu Wintabon avait sans doute besoin d'un coup d'éclat après les scandales qui l'ont éclaboussé depuis son élection.  Samedi, il était accusé d'avoir dilapidé la trésorerie du mouvement pour s'offrir plusieurs dizaines de milliers de figurines en plomb, loisir dont il est friand, un palais privé avec salle de jeu géante, et une douche où coule du Chateau Lafitte.  Castro a aussitôt pris ses distances avec "ce débauché antirévolutionnaire" et a aussitôt félicité Yussuf Baba d'avoir écarté du pouvoir l'archévêque Mbobo et pris le "chemin du marxisme".

[NDLR : j'ai dépensé 27 de mes 49 points de Political Manoeuvres - sur 5D6 ! - pour franchir le premier cap !...et pour ma peine, j'ai eu une unité dégradée d'1 niveau de moral !  Et avec seulement 22 pts en réserve, je n'ai pas eu mes chars...Sylvain n'a pas eu de succès politique non plus].

L'avant-garde du NTMW s'est dirigé vers l'ancienne base militaire quasiment abandonnée de Garokoko, dans l'espoir de s'emparer d'un stock mal gardé de missiles surface-air ainsi que les réserves de pétrole de la base.  Ses défenseurs reçoivent à temps des blindés qui vont jouer un rôle essentiel dans les combats.

[NDLR : j'ai réussi à obtenir trois unités pour le début des combats, une unité de milice, l'unité d'automitrailleuses, et les mortiers.  Sylvain avait seulement une petite unité d'infanterie régulière, mais aussi trois chars].

Les combats se sont concentrés autour de l'installation des missiles.  Craignant les chars adverses, la milice s'est infiltrée dans le jungle et a cherché à installer au mieux son RPG.  Les automitrailleuses ont exécuté une large mouvement tournant tandis que les sous-officiers cubains de la compagnie de mortiers ont cherché vainement quelqu'un pour traduire de l'espagnol vers le zumtu et faire démarrer le conducteur.  Devant la puissance adverse, l'infanterie gouvernementale a opéré un redéploiement tactique vers le station radar.

Les tirs ont commencé à crépiter lorsque les automitrailleuses ont franchi la crête.  Ils ont détruit le transport de l'infanterie ainsi qu'un char, mais les M48 Patton du gouvernement ont fait des ravages à leur tour, non sans épuiser ou presque leurs munitions.  Le champ était pour eux libre de balayer la crête de la colline.




On a dit "guérilla", pas gorille...
  De l'autre côté du champ de bataille, une unité de milice NTMW a fait son apparition et a avancé avec une sorte de...lente célérité vers le station radar.  Les survivants de l'infanterie gouvernementale leur ont accueilli à la lisière, où s'est ensuit un vif combat rapproché.




Le fer de lance de l'armée rebelle - le groupe d'infanterie mobile - a enfin fait son apparition.  Les volontaires cubains et leurs hommes résistaient férocement sur la colline, empêchant les chars de désengager.  Le champ était libre pour le NTMW de s'emparer d'un autre objectif, les citernes et le centre de contrôle.  Hélas, des renforts gouvernementaux ont débarqué et malgré un vif échange de tirs, ont réussi à défendre cette juteuse cible.  Le groupe mobile du NTMW ne pouvait que constater les dégâts lorsque la nuit apporta enfin la paix à ce petit coin de l'Afrique australe.

Yussuf Baba, actuel Président du Zumtuland (depuis samedi) a proclamé une "victoire historique".  Selon nos sources, une cellule de crise du NTMW a déjà démis Leetutu Wintabon de ses fonctions et a donné les rênes à son frère aîné, Tutuli.

[NDLR : avec tous les objectifs entre les mains ennemies, et deux groupes annihilés, j'ai pris un sacré déculotté, 50 pts de différentiel !].

Au Zumtuland, même mort on est pas tranquille...

Ma toute première partie d'AK47 ne m'a pas déçu, le jeu est excellent.  Le chaos ambiant permet d'écrire une véritable histoire en jouant, mais n'empêche pas de rechercher de véritables tactiques une fois à proximité de l'ennemi. Les chars sont puissants mais ne dominent pas, étant donné l'aléatoire de leur mouvement.  La différence entre milice, régulier et professionnel est palpable. J'adore la phase politique !
Nous avons sans doute joué sur une table trop grande, ce qui a empêché aux renforts d'impacter véritablement sur le jeu (1m80 x 1m20; 1m30 x 1m20 eut été préférable).  Le hasard a voulu un jeu rapide (8 tours), mais c'est encore un élément qui pimente la partie.  On se prend à la fin de la bataille à imaginer de nouvelles unités...Merci à Sylvain pour cette belle partie de figurines !


2 commentaires:

  1. Yeahhh, bienvenue dans le Zumtuland !
    1,80 x 1,20 est bien la bonne dimension de table, il faut juste penser à motoriser ton infanterie.
    Stef

    RépondreSupprimer
  2. Peut-être...en même temps, l'infanterie à pied fait 1D6+2" de mouvement, soit en moyenne 5-6". Les camions etc. font 1D6 x 2, soit en moyenne 6-8". La différence n'est pas énorme, sauf coup de chance.

    Si la table reste à 1m80, faudrait-il alors rapprocher les objectifs des coins de table ?

    RépondreSupprimer