Welcome / Bienvenu

This blog presents my different wargames armies, after action reports, campaigns which I have run, some scenarios and a presentation of some of the different rules I play. The pages at the top of the blog contain historical information on the periods that interest me. They are an aid to my poor memory, and not in any way exhaustive nor necessarily correct. As I am an Englishman living in France, some pages are in English and others in French...sorry, I am too lazy to translate...

I hope this blog offers you much enjoyment and some inspiration !

samedi 7 septembre 2013

Un coin paisible de l'Afrique...

Une campagne "AK47"


Logés entre l'Angola et la République Démocratique de Congo, deux pays connus pour leur tranquillité et stabilité, les petits pays de Zumtuland, de Mumse et de Zumsia jouissent depuis des siècles....errr, disons depuis des semaines, deux ou trois quoi...d'une douce harmonie.

Celle-ci a volé en éclats à la fin du mandat demi-séculaire de l'ex-Président de Zumsia, Aristide M'Sombo.  Battu par Isidore Traoré N'Ganou dans des élections modèles (115% de taux de participation), le vaincu a pris le maquis.  Le conflit n'a pas tardé à contaminé le Mumsé voisin, provoquant un immense soulèvement parmi le peuple Zum.  La proclamation de la République Eternelle de Zumtuland s'en est suivi, pays aussitôt reconnu par Cuba, le Norvège et le Bhoutan.  Le Président du Mumsé, Mache Oagavure, a juré d'écraser la rébellion et de restaurer la souveraineté de sa patrie sur ses terres septentrionales.




Les règles de campagne

La campagne durera 6 tours, sur le rythme d'une séance de jeu tous les 2 mois environ.  Le démarrage est prévu pour le mois de décembre.

A chaque tour, le joueur avec le moins de points de victoire (tirage au sort au premier tour) désigne une ressource sur la carte (pétrole, diamants, uranium, cacao) dont il veut s'emparer.  Il engage au combat le joueur qui contrôle ladite ressource.

Le tirage au sort a déterminé que l'ordre pour le premier tour est :
Isidore Traoré N'Ganou
Aristide M'Sombo
Mache Oagavure
Tutuli Wintabon

Le joueur suivant fait de même, sauf s'il est déjà engagé, auquel cas il passe la main au joueur suivant.

Aucun joueur ne peut être attaqué plus d'une fois (sauf en cas d'un nombre de joueurs impairs : dans ce cas, le dernier à jouer peut attaquer un adversaire déjà engagé).


Mise en place et conséquence des batailles

La mise en place suit les règles habituelles d'AK47.

Nous utiliserons les règles de base et les règles du supplément pour le théâtre africain (c'est à dire : Cavalry, Off Table Artillery, Ambush, Collateral, APCs, Unarmed Militia, Night Actions, Towed Guns, Minefields, Commanders, Boats et Anti-Aircraft Weapons.

Après chaque bataille, chaque joueur comptabilise ses points, qui constituent ses points de victoire.

Si le joueur envahisseur gagne, il prend le contrôle de la ressource qu'il a désigné précédemment et y plante son drapeau.  S'il perd, son adversaire lui ravit une ressource de son choix.  S'il n'en a pas, son adversaire gagne 20 points de victoire supplémentaires à la place.

Si un joueur a affronté deux adversaires (c'est le cas si le nombre de joueurs est impair), il marque des points de victoire égal à son meilleur résultat.  Il peut toujours gagner (ou perdre) deux ressources dans le tour.


Les ressources

Il existe quatre types de ressources : pétrole, diamants, uranium, cacao; chacune est distribuée sur deux sites.

Au début de la campagne, chaque ressource vaut 30.  A la fin de chaque tour, cette valeur varie de -6 à +6 points, selon le résultat d'un jet de dés.  Cela représente les fluctuations du marché mondial.

Un joueur qui possède les deux sites d'une ressource donnée gagne autant de points de manœuvre politique que la valeur de cette ressource, à dépenser au début de chaque bataille.  Ces points s'ajoutent aux éventuels points de manœuvre politique déjà attribués par le joueur sur sa feuille d'armée, mais ne comptent pas vers le minimum.  Ils ne permettent pas de dépasser la limite supérieure de 90.
Exemple : la feuille d'armée d'un joueur fait état de 550 points d'armée et 50 points de manœuvres politiques.  Il détient les 2 sites pétroliers dont la valeur actuelle est de 35.  Il décide en conséquence de changer sa feuille d'armée, pour avoir 575 points d'armée et 25 points de manœuvres   Il ne peut baisser plus.  Les 35 points venant du pétrole augmentent ensuite ses manœuvres à 60 points.

2ème exemple : même chose, mais le joueur contrôle le pétrole et le cacao, qui valent au total 70 pts.  Il constitue une feuille d'armée à 575 pts / 25 pts.  Il ajoute les 70 pts venant du pétrole et du cacao.  Cela lui fait dépasser le seuil de 90 pts, les 5 pts en trop sont donc perdus.

Tenir qu'une site d'une ressource donnée n'apporte rien au joueur.

Les points de manœuvre politique supplémentaires sont perdus dès que le joueur perd le contrôle de l'une des sites.

Les joueurs peuvent s'échanger (voire se donner) des sites, s'ils parviennent à s'entendre.  Ce qui est peu probable : )


La victoire

A la fin de la campagne, le joueur qui a marqué le plus de points de victoire le remporte.


Les acteurs

Isidore Traoré N'Ganou (Stef), Président élu de Zumsia  : Isidore Traoré N'Ganou prit le pouvoir au Zumsia à la suite d'un coup d'état  il y a quelques mois. Ses premières résolutions furent de stopper les élections Présidentielles, et de consolider sa position par la purge des sections de l'armée en lesquelles il n’avait pas confiance.
Par la suite, il a entreprit de fermer tous les tous médias libres du pays et arrêter onze anciens hauts fonctionnaires de son propre gouvernement afin d'établir un règne de paix et de prospérité ^_^.

Aristide M'Sombo (Pierre)ex-Président de Zumsia / Oisiland : Le Président M'Sombo a fait ses études en France où il a conservé des contacts forts utiles lors des négociations concernant son pays.  Depuis sa déposition illégale, le président M'Sombo se fait fort de reconquérir tout le pays, voire plus, pour réunifier tout le territoire de l'ethnie Oisi.  Il est aidé pour cela par la France, par les pays voisins, par les représentants de l'ethnie Oisi et bien sur par le MMDGPM (Milice pour le Mouvement Démocratique du Glorieux Président M'Sombo).

Mache Oagavure (Sylvain), Président de Mumsé : leader incontesté du GLOMOCAPO (Glorieux Mouvement des Campagnes Populaires).
Ce chef proclame sa filiation à la fois à la pensée marxiste et à l'héritage de l'héroïne nationale de la résistance de son pays, Mama Tze Tze.  Il s'est ainsi rallié le vote des paysans, celui des intellectuels des mouvements nationalistes et anti-colonialistes et, de façon général, de tout ceux qui sont réfractaires à l'introduction involontaire d'un morceau de plomb dans leurs corps.

Tutuli Wintabon (Lee), chef suprême du Northern Territorial Movement of Workers, organisation chargée de la défense de la République Eternelle de Zumtuland.  Son drapeau : deux rayures horizontales, verte et bleue, estampillé "NTM".
Éduqué en Angleterre, Tutuli Wintabon est épris des valeurs de la liberté, dès lors qu'il s'agisse de la sienne.  L'égalité, c'est pour les autres.  La fraternité...disons qu'il vient de mettre une balle dans le genou de son frère, Leetutu, afin de prendre les rênes du NTMW.  Mis à part ça, c'est un mec sympa, qui aime boire le thé et jouer au cricket.  Avec la tête de ses ennemis.  Bon d'accord, c'est un beau salaud.  Mais il aime le thé, vraiment, et il sort le petit doigt quand il le boit.


Les douces contrées

Les richesses du Zumtuland sont proverbiales, c'est pourquoi le peuple Zum a été étrillé tout au long de son histoire.  Le NTMW représente pour lui un grand espoir, ils en sont convaincus, et c'est pourquoi ils chantent leur hymne national avec tant d'entrain (surtout quand les commandos de la mort du NTM sont dans le coin).  Le voici, sur l'air de "Mon beau sapin".

Ô Zumtuland,
Pays des ancêtres,
J'aime ta ver-dure.
Tel tes arbres
Ô peuple Zumtu
Dresse-toi et
Tiens le coup.
Ô peuple Zumtu
Digne des ancêtres
Montre ta bra-voure !


Le peuple du Mumsé n'entend pas les choses de cette oreille, et réclame le Zumtuland comme un enfant arraché de force à sa mère.  Forgé dans la lutte contre l'envahisseur colonial, le Mumsé a adopté comme emblème national la mouche tsé-tsé, symbole de l'union entre homme et nature pour résister à l'ennemi venu d'ailleurs.  Sa devise : "Piquer, Endormir, Vaincre et Prospérer".
Le site officiel du Ministère des Délices du Mumsé est ici.

Quant au Zumsia, un récent rapport de la FMI nous apprend que "les principales ressources du pays viennent des gisements de pétrole et d'uranium, mais d'ici peu, le président N'Ganou envisage de tourner l'activité du pays vers l'exploitation diamantaire".



On retiendra également que le Zumsia est contesté jusqu'à dans son nom.  Selon l'ethnie Oisi (42% de la population, concentrée dans les régions méridionales), ce pays s'appelle l'Oisiland, nom qu'il a d'ailleurs porté pendant tout le mandat d'Aristide M'Sombo.  Les Oisi rêvent de restaurer à leur belles patrie son ancien drapeau, à la couleur blanche pour le soutien de dieu à leur glorieux Président, jaune pour leur terre riche en minerais et noir pour le peuple unifié par le majestueux Président A. M'Sombo.


2 commentaires:

  1. Le MUMZE entre dans la danse avec ferveur.
    ZE ZE ZE ZE ZE ZE... ils arrivent.

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour, je me suis permis de présenter et partager votre campagne sur le blog unmariussinonrien. Si vous y voyez un inconvénient, n'hésitez pas à me le faire savoir.
    Bonne continuation et encore merci pour ce merveilleux petit projet. On se régale.
    Ludiquement, le suisse

    RépondreSupprimer