Welcome / Bienvenu

This blog presents my different wargames armies, after action reports, campaigns which I have run, some scenarios and a presentation of some of the different rules I play. The pages at the top of the blog contain historical information on the periods that interest me. They are an aid to my poor memory, and not in any way exhaustive nor necessarily correct. As I am an Englishman living in France, some pages are in English and others in French...sorry, I am too lazy to translate...

I hope this blog offers you much enjoyment and some inspiration !

samedi 7 juin 2014

Le Pont du Jugement




Deuxième pièce de terrain "sacré" pour mes Perses mythologiques.

L'âme du zoroastrien mort, après maintes tribulations, parvenait jusqu'au "pont Cinwat", suspendu entre deux pics montagneux.  Le zoroastrien avançait et, s'il avait été bon de son vivant, le pont était pour lui large et l'emmenait au paradis.

Si au contraire son âme était empli de méchanceté, le pont Cinwat était aussi étroit et aussi coupant que la lame d'un rasoir, et il basculait dans le domaine des daeva, où d'horribles tortures l'attendaient jusqu'au Frashegird, la fin du monde.  Hé les vilains, caressez les têtes des bambins, parlez avec respect aux mamies et payez vos impôts !

Voilà mon interprétation de ce lieu redoutable.  Un coquillage que j'ai depuis des années, je ne me rappelle même plus d'où, fournit l'essentiel.



Ce terrain représente ma toute première tentative de peindre un "Object Source Lighting".  Dans le cas présent, la lumière ne se situe pas sur une figurine, mais est à imaginer au bout du Pont, au-delà du décor.  Avec une petite complication, car cette lumière céleste ne peut évidemment irradier des créatures infernales, or l'oeil s'y attendrait avant de comprendre la scène...  C'est pourquoi la partie "infernale" est peinte en monochrome.

J'avoue que je suis content du rendu.  L'effet OSL est loin d'être parfait, mais l'idée est là et je ne peux que m'améliorer.  Le contraste entre couleur et monochrome attire l’œil sur le Pont et l'observateur (du moins, les trois qui ont regardé la pièce) ne découvrent que progressivement le détail du monde infernal, avec des daeva et des âmes perdues qui nagent dans une visqueuse liquide noirâtre.  Mes filles ont lâché un "beeeurrrrkkk" bien ressenti, c'est toujours bon signe  : )



Vous me direz ce que vous en pensez, et ceux qui ont l'habitude de faire des "OSL", je serai ravi de recueillir vos astuces et vos critiques.  La technique est très intéressante, on imagine ce qu'on peut faire, avec de l'entraînement, à partir d'une épée flamboyante ou d'une torche vacillante.

1 commentaire:

  1. j'ai essayé aussi et mon rendu est pas terrible. Je trouve le tien bcp plus sympa !

    RépondreSupprimer