Welcome / Bienvenu

This blog presents my different wargames armies, after action reports, campaigns which I have run, some scenarios and a presentation of some of the different rules I play. The pages at the top of the blog contain historical information on the periods that interest me. They are an aid to my poor memory, and not in any way exhaustive nor necessarily correct. As I am an Englishman living in France, some pages are in English and others in French...sorry, I am too lazy to translate...

I hope this blog offers you much enjoyment and some inspiration !

mercredi 20 août 2014

Le trahison de Xerxès

Le Roi des Rois Xerxès Ier a assemblé sa gigantesque force d'invasion de la Grèce.  Du haut d'un promontoire avoisinant le Bosphore, il la regarde traverser un gigantesque pont de bateaux lorsque, soudain, un violent tempête se lève...

Sylvain nous a concocté un environnement de jeu soigné, où brûlent des autels de feu zoroastriens...anti-moustique

La bataille se focalise rapidement sur deux endroits.  Sur l'aile droite de l'armée Perse, Daena et Chiens doivent contenir une ruée de Fourmis Géantes et une meute de Loups, pour le contrôle du lieu sacré.  Ils ont un atout de taille, le Saoshyant lui-même, prophète millénaire aux compétences redoutables.  Au centre, dans les contreforts des montagnes balkaniques, Xerxès et ses Immortels se préparent à un déferlement de Morts Vivants et de Daeva.  Sur l'aile opposé, la tranquillité règne, sans doute la vue de l'immense Ganderewa a calmé les ardeurs...

Par monts et vaux, Ahriman aura sa victoire
D'âpres combats à droite voient les Perses repousser leur ennemi, mais le Naçus terrasse Craosha.

Dans le piedmont, les Amrtaka prennent pied et leurs volées de flèches ravagent les hordes de Morts Vivants.  Leur capacité, qui à deux unités leur confère l'Intrépidité, est précieuse.  Ils sont néanmoins débordés et c'est alors que Xerxès Ier reçoit l'aide de sa déesse titulaire Armaiti, qui lui envoie un Fravashi avec suffisamment de mana pour déclencher sa capacité spéciale.  Les montagnes ne sont plus pour lui que des plaines et sa charge féroce balaie l'ennemi.

Ahriman a cependant plus d'un tour en réserve.  Le Naçus délaisse sa proie semi-divine pour attaquer Xerxès de revers...il le blesse...puis, avec son pouvoir de "Contamination", le détourne !  Le Grand Roi a trahi la Perse, contre la promesse de quoi ?  De l'or ?  Une immortalité trompeuse ?  Armaiti se sert de ses Connaissances de la Terre pour montrer à unité de cavalerie perse les voies secrètes de la terre, mais Xerxès reste sourd à leur appel, les écrase et les éparpille.  Ebahis, les Amrtaka doivent massacrer celui dont la vie leur était jusqu'alors la chose la plus précieuse.


Les Perses ne se remettront pas de devoir tuer leur propre roi, et malgré la bravoure du Saoshyant qui, au milieu d'une unité de Daena, repousse maintes hordes ahrimaniques et manque de remporter la bataille, le Mal engrange une victoire de 5 à 3.  Xerxès Ier laissera un souvenir amer dans les livres d'Histoire...

Merci à Sylvain pour ce bel engagement, plein de rebondissements.

Je me rends compte qu'il ne sera pas toujours possible de jouer deux fois dans la soirée, ce qui suggère qu'un système de points, même approximatif, serait pertinent puisqu'il n'est pas toujours possible de changer de camp et tenter de "faire mieux" que l'adversaire.

Les dieux grecs étaient absents de ce combat qui, à la lisière de leurs cieux olympiens, ne les concernaient guère.  Les rumeurs veulent, cependant, que Sylvain prépare sa propre armée grecque, qui avance fort bien et qui recèle d'excellentes idées...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire