Welcome / Bienvenu

This blog presents my different wargames armies, after action reports, campaigns which I have run, some scenarios and a presentation of some of the different rules I play. The pages at the top of the blog contain historical information on the periods that interest me. They are an aid to my poor memory, and not in any way exhaustive nor necessarily correct. As I am an Englishman living in France, some pages are in English and others in French...sorry, I am too lazy to translate...

I hope this blog offers you much enjoyment and some inspiration !

samedi 1 octobre 2016

Le spectre du néocolonialisme dans le Coin Paisible

Après quelques mois de douce torpeur, le Coin Paisible tremble à nouveau au son des mitrailleuses.

La provocation vient de dehors, en la personne de Zoé W., Générale congédiée par l'armée française suite à ses propos diffamatoires à l'égard de Tutuli Wintabon.


Depuis l'été,  les tensions sont vives entre les derniers colons Blancs du Zumtuland, dans la province de Laïté qu'ils réclament comme pays indépendant, et les supporteurs de Tutuli Wintabon qui proclament, à bon escient, la souveraineté du peuple Zumtu sur son territoire historique.

C'est tout naturellement que les habitants du Laïté ont fait appel à Zoé W.  Elle a aussitôt formé le "Commando of the Sons of the People" (CSP) et rappelé de leurs foyers les Rangers, qui ont déjà massacré des milliers de Zumtus innocents pendant les conflits des années 60.

Tutuli, avec son prestance caractéristique, a mobilisé ses Berets Bleus et Berets Rouges pour défendre le peuple Zumtu.  Celui-ci a répondu présent, avec des bus scolaires commandités en hâte délivrant des milliers de braves miliciens sur le champ de bataille, dans des scènes qui rappellent les Taxis de la Marne en 1914.



La première rencontre a eu lieu autour d'un carrefour stratégique à la frontière du Laïté.  Les Berets Rouges déjà sur place ont investi une position défensive stratégique pour tenir l'ennemi à distance de deux de ses objectifs, un train déraillé portant des marchandises de valeur, et un pont clé.

Le Commando of the Sons of the People a montré toute sa lâcheté en envoyant des prisonniers de guerre Zumtu déloger les défenseurs, n'hésitant pas à tirer avec mortiers légers dans la foule dense de frères rendus ennemis.  Les vaillants soldats du Zumtuland, rechignant à massacrer leurs frères, se sont repliés loin des combats [bref, ma seule unité a fui le champ de bataille, ndlr...].

Les troupes du CSP se sont rapidement emparées de la villa du sheikh Ramschanschnouf, à qui ils promettent l'indépendance pour en faire un allié.  Il faut avouer que les outils de la propogande CSP sont persuasifs...

Cependant la contre-attaque Zumtu a déferlé sur le champ de bataille.

 
 Hélas, elle a échoué dans les collines du nord :


Les Rangers de Laïté sont entourés dans la villa du sheikh.

Mais ils résistent drôlement bien, appuyés par deux T-55 qui tirent de loin.  Les troupes professionnelles sont redoutables.  Le Zumtuland attend l'arrivée de l'hélico qui transporte ses Berets Bleus...


Tutuli Wintabon se rend soudainement compte que les marchandises dans le train sont sans importance, que le pont est sur le point de s'effondrer et que le Sheikh est une mauviette.  Il organise un "repli ordonné" vers des objectifs stratégiques plus dignes de son attention.

Je voulais initier ma fille aînée Zoé au jeu de figurines sans hexagones, et j'ai choisi AK47 pour son pertinent simplicité et son aspect chaotique, où la surprise n'est jamais loin.  A la tête du Commando of the Sons of the People of Laïté, elle a infligé une sévère correction aux troupes Zumtues !

1 commentaire:

  1. Félicitation à la glorieuse Générale du "Commando of the Sons of the People of Laïté".

    RépondreSupprimer