Welcome / Bienvenu

This blog presents my different wargames armies, after action reports, campaigns which I have run, some scenarios and a presentation of some of the different rules I play. The pages at the top of the blog contain historical information on the periods that interest me. They are an aid to my poor memory, and not in any way exhaustive nor necessarily correct. As I am an Englishman living in France, some pages are in English and others in French...sorry, I am too lazy to translate...

I hope this blog offers you much enjoyment and some inspiration !

samedi 9 décembre 2017

Ca fighte dur

6 Princes et 2 Mercenaires ont levé leurs étendards pour 6 batailles de la campagne.

Pendant le mois de juillet, le Kronprinz Olivier, souffrant encore des séquelles de la peste, a affronté à nouveau son nemèse, le chef des tribus estoniennes, Frantz; ce sont les hommes du nord qui ont remporté une bataille acharnée.



Avide d'étendre leurs territoires, les chevaliers Teutoniques sont tombés sur le Prince Tof de Kiev.  Les Russes ont cédé devant les charges puissantes de leurs adversaires.



Plus à l'est, un affrontement réunissant plusieurs milliers de combattants eut lieu entre le Baron Lee, flanqué de Pierre de Prusse, et le Prince Boris de Novgorod, secondé de Nonox l’Écorcheur, l'envoyé de François de Volhynie.  Les Novgorodovitch furent mis en déroute avec moultes pertes.




Au mois d'août, les Estoniens de Frantz ont poursuivi leurs assauts contre les Kiévans, acculés maintenant dans leur capitale.  Le Prince Tof a débauché Pierre de Prusse - devenu apparemment trop onéreux pour le Baron Lee - et a remporté une victoire sanglante, lui permettant de desserrer l'étau.



Le Kronprinz Olivier, revêtant son armure à nouveau malgré une recrudescence de sa tuberculose, recueillit sur ses terres le Baron Lee, accompagné comme toujours par un contingent de mercenaires, les Russes de Nonox cette fois-ci.  Les Croisés remportèrent la victoire.



L'orient n'était pas en reste, les Russes de Boris de Novgorod faisant face aux tentatives du Grand Maître David de porter le flambeau de la foi vers l'Est.  D'âpres combats se sont soldés par l'épuisement respectif des deux camps, qui décidèrent d'un commun accord d'un trêve et d'un repli pendant les petites heures du matin.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire