Welcome / Bienvenu

This blog presents my different wargames armies, after action reports, campaigns which I have run, some scenarios and a presentation of some of the different rules I play. The pages at the top of the blog contain historical information on the periods that interest me. They are an aid to my poor memory, and not in any way exhaustive nor necessarily correct. As I am an Englishman living in France, some pages are in English and others in French...sorry, I am too lazy to translate...

I hope this blog offers you much enjoyment and some inspiration !

samedi 14 octobre 2017

Ventes

Je vends plusieurs lots de figurines.  Merci de votre intérêt :

1er Lot :

Une armée espagnole médiévale (ou Compagnie Catalane) 13ème au 14ème siècle, en 15mm.  Figurines Essex.
Le niveau de peinture est correct; les figurines sont aimantées et soclées pour DBM (et donc utilisables pour AdG).

Au total 44 montés et 79 fantassins.

Le prix :  150 euros, plus les frais de port



Commandement

Chevaliers des Ordres Militaires espagnols (3 socles)

Chevaliers (4 socles)

Almughavars (18 socles)

Vue rapprochée

Jinètes (9 socles; il y a également un 10ème socle non texturé avec)

Les mêmes

Tirailleurs (3 socles avec arc, 3 avec fronde, 3 avec arbalète)

2ème Lot

Des écuyers avec des montures, pour marquer l'emplacement des chevaux pour une unité démontée; ou pour faire des bagages.  15mm.  Figurines Essex.
Le niveau de peinture est sommaire; les figurines sont aimantées et soclées pour DBM (et donc utilisables pour AdG).

Au total 7 chevaux et 8 fantassins.

Le prix :  15 euros, plus les frais de port


3ème Lot

Une armée 10mm pour la Guerre de la Succession Espagnole.  Figurines Pendraken.
Le niveau de peinture est correct; les figurines sont aimantées et soclées par 9 sur des socles de 3cm x 3cm.
Elle est peinte comme une armée britannique avec un allié hollandais, mais à cette échelle et pour cette période, les unités sont polyvalentes (des irlandais, des suisses,...)

Au total 126 fantassins.

Le prix :  50 euros, plus les frais de port



4ème et 5ème Lots


2 flottes science fiction, chaque flotte vendue séparément.  Les vaisseaux font de 3 à 7 cm de long (1cm pour les chasseurs et bombardiers).  Je n'ai aucune idée de la marque des figurines, qui est différente pour les verts et pour les rouges.
Le niveau de peinture est correct, les figurines sont soclées et aimantées.  Deux vaisseaux verts se sont détachés de leurs socles mais je les ai encore.  Si vous vous posez des questions sur le soclage...les deux flottes étaient peintes l'origine pour jouer à "Bataille Astrale" avec mes enfants...un variante de la Bataille Navale  : )

Pour la flotte verte :

Au total 11 vaisseaux et 2 escadrons de chasseurs.

Le prix : 20 euros plus frais de port



Pour la flotte rouge :

Au total 5 vaisseaux, 5 bombardiers et 6 escadrons de chasseurs.

Le prix : 20 euros plus frais de port



6ème Lot

Trois marcheurs (15mm) ou robots (28mm) pré-peints.  Je crois que c'est du AT-43 mais je n'en suis pas sûr.  Ils font 5cm de hauteur.

Le prix : 10 euros plus les frais de port



Archers Byzantins

Mon armée byzantine avance pour Saga...à quatre figurines près j'ai dorénavant 3 pts de guerriers à pied (lanciers et archers) et 1 pt de levée.  2 pts de Garde à cheval (des Kavallarioi) sont en cours de peinture, et il ne me manquera plus que les 4 figurines à pied et le patron pour arriver à 6 pts.

Je compte les jouer contre mes Croisés, qui incarneront pour l'occasion les Normands de Sicile, adversaire récurrent de l'Empire.  Ils peuvent bien sûr affronter aussi les Arabes ou les Rus des copains.







La cible est néanmoins 8 pts : il y aura 1 pt de nomades de la steppe, mais pour le dernier point, je ne sais pas encore.  Peut-être de la Garde montée avec arc, il faut que je réfléchisse à ce que cela pourrait donner sur le champ de bataille; ou bien 1 pt supplémentaire de Levée, troupes intéressantes pour les capacités de cette faction.

jeudi 12 octobre 2017

Eureka !

Comme beaucoup de figurinistes, j'ai des soucis avec le vernis : même théoriquement matte il est toujours trop brillant.  Sur mes 15mm cela n'avait pas d'importance, car je visais une finition satinée.  Sur les 28mm, c'est bien plus embêtant.

Suite à des mauvaises expériences dans le passé, je ne vernis plus à la bombe.  Je lui préfère le pinceau, et j'utilise du vernis matte Vallejo.  Je croyais avoir réglé le problème autrefois, simplement en diluant à l'eau, mais depuis un an mon souci se manifeste à nouveau.  Je ne sais pas pourquoi, peut-être la composition du vernis Valléjo a changé, peut-être ce sont des changements dans mon style de peinture, ou bien ce sont les couleurs que j'utilise maintenant.  Bref, je me trouve avec un rendu satiné - presque "mouillé" sur du rouge, du noir ou du jaune - qui me déplaît.



La conséquence : chaque fois que je sorte mes figurines Back of Beyond ou Saga sous une lumière forte, j'en suis dégoûté.  Il fallait soit décider de jouer dans le noir, soit trouver une solution  : )

Le blogosphère raconte beaucoup de choses sur le vernis.  Ce qui est dit est souvent contradictoire, sans doute parce que l'effet recherché est une affaire de goût et de la palette et le style de peinture de chacun.  Il faut donc essayer différentes solutions parmi celles que les figurinistes proposent.

Je suis ravi de dire que j'ai trouvé la mienne : j'ai acheté du Médium Matte Pébéo.  C'est un médium qui a pour fonction de rendre matte une peinture.  Je me suis dit que ça devrait marcher avec le vernis, non ?  Et c'est le cas !

Je passe maintenant, pour protéger la peinture, une première couche de vernis Matt Valléjo (dilué à l'eau 70-30, mais je vais tester à 100-0; certains recommandent d'ailleurs un vernis gloss à cette stade mais je n'ai pas eu le courage d'essayer).  Une fois le vernis totalement sec, je passe une couche supplémentaire, cette-fois ci composée de 50% Vernis Matt Vallejo (après avoir bien secoué la bouteille, ce qui apparemment a son importance), et 50% Médium Matte Pébéo.  Il est important selon mon expérience de mélanger les deux vigoureusement sur la palette, car la viscosité n'est pas du tout identique.  Cela donne un gloubi-glouba qui fait un peu peur au début, mais rassurez-vous, il s'étale bien.



Le résultat est exactement ce que je cherche : le vernis ne reflète plus la lumière, les couleurs gardent leur vivacité et le mélange accentue les transitions.  Il n'y a pas d'effet de blanchissement (ce qu'aurait, je pense, le Médium Pébéo appliqué seul).

Le risque est, comme avec n'importe quel vernis ou médium transparent, un jaunissement avec le temps, mais enfin, il faut parfois placer sa confiance dans ce que le fabricant raconte...  ; )

J'en profite ici pour remercier le blogosphère en général pour les milliers d'astuces dont il fourmille !

En parlant d'astuces, je suis à la recherche d'un autre.  J'ai récemment placé mes figurines dans des cabinets en verre, mais l'agencement de la pièce fait qu'ils sont en plein soleil pendant 1 heure chaque matin.  J'imagine que cela finira par estomper les couleurs.  Deux solutions : fermer chaque soir les volets, ou bien....existe-t-il des filtres anti-UV à placer sur des fenêtres ?  De tels filtres suffiront-ils à prévenir la perte de vivacité des couleurs ?

samedi 7 octobre 2017

Printemps 1240

Les dernières neiges n'étaient pas encore fondues que les tensions croissantes se sont éclatées en guerre ouverte.

Le Baron Lee, soucieux de ne pas laisser à l'Ordre Teutonique le monopole du salut des âmes dans ce coin reculé, a aussitôt attaqué son voisin, Prince Tof de Kiev, versant 10 talents d'argent à Pierre de Prusse pour les services de ses païens.

Le désespoir s'empare du Prince Tof.  Mais pourquoi regarde-t-il à gauche ?  Les chevaliers sont au centre



La bataille fut rude et malgré ce que prétendent les chansons épiques prusses nés de cet affrontement, c'est la charge de la chevalerie occidentale qui balaya l'ennemi du champ de bataille.  Une victoire pour le Baron Lee, qui s'empare de la province à valeur 10 de son adversaire et s'arroge le monopole de la production de chanvre.  Son adversaire jouera donc avec une carte de commandement en moins.

La charge victorieuse de la chevalerie

Des Prussiens.  Semble-t-il qu'ils auraient joué un rôle pivot dans la bataille ?


Mu par une rivalité ancienne, Prince Boris de Novgorod rassembla une puissante armée et traversa sa frontière occidentale pour s'emparer des riches terres de son voisin Kievan.  La bataille fit rage, la cavalerie et les lanciers de Novgorod pressés par les bandes guerrières adverses, mais la victoire revint finalement à Prince Boris.  Il s'empare de la province à 15 de son adversaire.

Que de Russes.  A gauche, Novgorod, à droite Kiev.


L'esprit guerrier se répand, car une armée estonienne, menée par le Prince Frantz marche vers le sud, sa voie ouverte par les éclaireurs de Franck le Mongole, et ses flancs protégés par François de Volhynie. Entretemps, David le Grand Maître de l'Ordre Teutonique a la ferme intention de régler ses différends avec Kronprinz Olivier, représentant du Saint Empire sur ses marches septentrionales.

vendredi 6 octobre 2017

La guerre se rallume dans le coin paisible

Des unités de Berets Rouges de l'armée Zumtu, soucieuses de la faune locale et poursuivant à cette fin des braconniers, se sont perdues dans le sérieux de leur mission et ont pénétré, par mégarde, d'environ 300km en territoire Mumsé.

S'arrêtant dans une paisible bourgade à la tombée de la nuit, ces protecteurs des espèces en danger ont été violemment pris de partie par des milices Mumséens, bientôt rejoints par des éléments de l'armée régulière.  Apeurés par la réputation des pillards de leurs apparents "sauveurs", les citadins ont fait appel à nos vaillants soldats pour les protéger.  Nos Zumtu n'ont pas hésité un instant à répondre à ce devoir humanitaire.

L'habitat de la population menacée :


Les Berets Rouges se déploient, soutenus à gauche par des miliciens hostiles au pouvoir sanguinaire de Mao Tsé Tsé.

Les Mumséens déploient des moyens inouïes pour malmener leur propres citoyens :
 

La ville brûle sous un déluge de roquettes.  Les Bérets Rouges cèdent, mais d'autres miliciens investissent le nord de la ville, tandis qu'une colonne blindée approche depuis le sud.


Emu par le drame humanitaire imminent, le Président Tutuli Wintabon a dispatché en urgence un escadron de Bérets Bleus depuis leur base frontalière.  Trente-deux minutes plus tard, ces hommes aguerris débarquent sur la place centrale.

Hélas, la puissance militaire du tyran est bien trop forte.  Les Bérets Bleus cèdent leurs sièges dans leur hélicoptère de transport aux femmes et enfants qui sont parvenus jusqu'à eux, et couvrent leur décollage à l'aide de leurs armes de poing.  Nous sommes depuis sans nouvelle des survivants. Nul doute, en revanche, que la population civile étanchera le soif de sang du Dictateur Mumséen et ses hommes de basse besogne.  Le Zumtu ne laissera pas longtemps impuni cet affront aux Droits de l'Homme.

Une autre version de cette histoire ici.  Les lecteurs sont avertis du caractère non objectif, voire polémique, de sa présentation.

Belle partie d'AK47 où mes Zumtu ont essuyé une défaite retentissante (81pts à 16) mais, malgré les apparences, sur le fil du rasoir.  Les hélicoptères d'attaque du Mumsé ont fait des ravages, chassant au dernier tour mes miliciens qui tenaient l'objectif au nord de la ville; prenant l'objectif au sud-est que j'ai du délaisser pour apporter des renforts au centre; et je n'ai pas pu chasser le dernier élément ennemi qui contestait l'objectif sur la place centrale.  Une partie pleine de rebondissements comme toujours, drôle à souhait, fait des actions héroïques, voire cinématographiques, d'élans inattendus, d'incompréhensions, de pannes mécaniques et de munitions et d'improbable désastres.  Si seulement mon RPG avait pu descendre l'hélicoptère ennemi qui stationnait devant sa fenêtre, comme dans les meilleurs films de Bruce Willis  : )