Welcome / Bienvenu

This blog presents my different wargames armies, after action reports, campaigns which I have run, some scenarios and a presentation of some of the different rules I play. The pages at the top of the blog contain historical information on the periods that interest me. They are an aid to my poor memory, and not in any way exhaustive nor necessarily correct. As I am an Englishman living in France, some pages are in English and others in French...sorry, I am too lazy to translate...

I hope this blog offers you much enjoyment and some inspiration !

samedi 14 décembre 2019

En hommage à mon père / In memory of my Dad

Mon père nous a quitté en septembre de cette année, à l'âge de 75 ans.  Il est parti très vite, ce qui est toujours difficile pour le reste de la famille, mais ce qui est important à retenir, c'est qu'il a vécu toute sa vie en excellente santé physique et mentale, qu'il a vu ses petits-enfants pendant l'été, et que mon frère et moi, qui habitons loin, avons pu le voir à l'hôpital peu avant sa disparition.

Mon père était passionné par les chemins de fer et par le modélisme ferroviaire.  Dans ma prime jeunesse, j'étais un "trainspotter"; aux côtés de mon père, mon frère et moi ont sillonné le Royaume-Uni pour observer des locomotives et cocher leurs numéros dans nos petits fascicules, allant jusqu'à s'introduire à la faveur de la nuit - plus souvent que non avec la complicité active des employés du British Rail - dans des dépôts, pour "spotter" un numéro convoité.

Nous allions souvent aussi aux "model railway shows", pour s'extasier devant les merveilles du modélisme ferroviaire.  Bien sûr mon frère et moi avions notre "train set" dans le garage.

J'ai conservé cet amour pour les chemins de fer - si un jour je gagne au loto, la première chose que je ferai, c'est acheter mon propre train - mais finalement je me suis détourné du modélisme ferroviaire pour m'intéresser à la figurine, un autre monde miniaturisé.  Cela ne m'a jamais empêché, quand je rendais visite à mes parents, de faire tourner un loco ou deux et sa rame de wagons.

Comme pour nous, figurinistes, les modélistes ferroviaires combinent "historique" et "fantastique".  Le train set de mon père était soigneusement recherché, pour représenter l'endroit où il a grandi - Bury St Edmunds dans le Suffolk - et la période de son enfance, c'est à dire, les locomotives à vapeur.  Les petits détails foisonnaient.  L'imagination était toutefois au rendez-vous, car il fallait trouver des excuses pour faire figurer tel ou tel loco ou wagon bien aimé, mais étranger à la région ou à la période. Comme pour nous, l'hérésie était assumée au service de la passion !

Au décès de mon père, mon frère, qui s'intéresse plutôt à l'époque moderne en matière de modélisme ferroviaire, ne pouvait tout prendre, et pour ma mère...disons que c'est un monde bien hermétique !  J'étais attristé à l'idée de devoir tout démonter et vendre en vrac...ainsi est née l'idée de récupérer autant de choses que je le pouvais, pour en faire une table science-fiction et ce que j'espère être un bel hommage à la passion et la patience de mon papa.








Tout ce que vous voyez sur cette table provient de son train set (à l'exception des deux robots AT-43).  Bien sûr, j'ai donné quelques coups de pinceau pour tout faire entrer dans le 25ème siècle, et le charbon a pris les reflets bleutés de quelque étrange minerai extrait d'une lune exotique.  Il aurait eu le sourcil arqué et le sourire amusé devant les étrangetés de ma propre passion, mais je pense que l'idée et le résultat lui auraient plu.

-------------------------------

My Dad passed away in September, aged 75.  He died after a very short and sharp illness, which is hard on the family, but what I think is important, is that he lived his whole life in excellent physical and mental health, that he saw his grandchildren in the summer, and that my brother and I - who live far away - were able to make it to his side before the end.

Dad was in to railways in general, and model railways in particular.  As a kid, I was a trainspotter, hiking all over the UK to jot down train numbers in my Ian Allen train numbers book. We'd sneak into railway depots under the cover of darkness to see a loco we hadn't "got", with British Rail staff more often than not pretending not to see us.  We also went to dozens of model railway shows, and the beauty of the layouts always astounded me.

I've kept my love for trains - if I ever win the lottery, the first thing I will do is buy myself a real train - but as a teenager I moved from model railways to wargames, which is only a short hop. That never stopped me running a couple of "specials" on Dad's train set when I visited my parents.

Just like us wargamers, model railway enthusiasts play both "historical" and "fantasy".  Dad's train set was carefully researched, to represent Bury St Edmunds, Suffolk, in the days of steam - that is where he grew up and started out as a trainspotter.  There were all sorts of amazing details over the board.  There were also yarns invented to allow the running of a train, a truck or a coach that was particularly liked, even if it should not technically have been there or in that time frame.  Just like we will distort time and space to get that much-loved unit into our army….

After Dad's departure, my brother being into the diesel-era, there was only so much he could use.  As for my Mum, let's say that she has always showed patient understanding of our excentric hobbies, but has no great interest in the matter !  It was pointless just storing it all, but I was really upset at the thought of taking everything apart and selling it piecemeal, until I hit upon an idea.  I would bring home to France all that I could, and use it to build an industrial-style table for science-fiction wargaming.

I wanted this table to be not only in memory of my Dad, but also a tribute to his passion.  Everything you can see on it comes from his train set (urrr sorry, I'm supposed to say "model railway", or my brother will lynch me), apart from the two AT-43 robots of course.  I've repainted stuff to bring it into the 25th century, and the coal has become some exotic lunar mineral glowing blue.  I can just imagine Dad's raised brow and amused smile before the oddities of my own hobby : but I also think he would have liked what I have done with these things that he poured so much patient thought into.

jeudi 12 décembre 2019

Big badaboum

Deux photos d'une partie de Black Ops. Cette fois-ci ce sont les milices africains qui ont infiltré un poste de douane, protégé par l'armée française.  L'objectif : poser des charges explosives sur des barils, et créer une conflagration propre à détruire la douane.



A nouveau une partie de figurines tendue.  Les assaillants ont rapidement éliminé deux gardes, ce qui a grandement aidé pour la suite, mais l'alerte donné, les français ont contre-attaqué.  Après une difficile progression vers l'objectif, le Colonel Mbonga a pu disloquer la défense par l'effet du surnombre (aussi, bien sûr, par des manœuvres tactiques très judicieuses).



Faisant fi des grenades qui rebondissaient sur les barils, les hommes de Mbonga ont posé leurs charges.  La poste de douane n'est aujourd'hui plus qu'une ruine fumante et un message clair envoyé par Mbonga à la police locale - saisissez à nouveau nos marchandises, et nous vous assurerons un destin funeste...

Après cette partie, notre bilan :
-  Pour que les grenades soient pertinents, ils doivent annuler l'effet du couvert sur le sauvegarde, ce qui semble cohérent.  Ils conservent leur +1 si utilisés dans un bâtiment.
-  Les lances-grenades, en revanche, sont à revoir.  Les lances-grenade autonomes (ou mortiers portables, pour une section française) sont à jouer en MGL et non en UGL, mais ce n'est toujours pas suffisant, même s'ils ont la possibilité de tirer sans ligne de vue sans pénalité supplémentaire.  Peut-être qu'un échec au tir, au lieu d'être sans résultat, donne lieu à un dé de scatter proportionnel à la portée de tir (1D6cm si close, 1D6+2cm si effective,  2D6cm si extrême ?).  Reste à définir le rayon d'impact.

lundi 9 décembre 2019

Santoc

Another Mierce mini, that I am using for Conan as a creepy Stygian Captain.  Those are bandages from a mummy wrapped around his arm, of course.



I'm pretty chuffed with the NMM on the sword (thankfully, as it took bloody ages to do).  The side shown is the "dark" side, the light is coming from the other side of the figure.  The NMM on the bright side is ok but I'm not over the moon with it, which is why I'm not showing it here : )

You can see this chap's profile on my Conan blog here.

He will shortly be followed by his lord and commander, who in true Conan style is a sorceror of untold power...

jeudi 5 décembre 2019

More Corregidor

J'ai peint deux nouveaux "Corregidor", des figurines Infinity.  Ils rejoindront leur camarade peint plus tôt dans le mois, en tant que combattants de l'OPA pour mon univers The Expanse.





J'aime particulièrement la damoiselle, avec sa pose provocatrice (je ne sais pas si on le voit sur la photo, mais elle tend ses deux doigts comme un pistolet vers une personne hors scène).  A ce propos, j'apprécie énormément le choix artistique de Corvus Belli, en ce qui concerne la représentation des figurines féminines.  Elles sont systématiquement plus sveltes et longilignes que leurs homologues masculins (elles ont, je dirais, environ un tiers de surface de peinture en moins).  Ce parti pris permet de distinguer clairement les deux sexes, sans avoir recours à une plastique kardashienne.  Je trouve le résultat kick-ass.

lundi 2 décembre 2019

Banner War à la Convention des Dragons de Vaires

Le samedi 23 novembre, Pierre et moi avons organisé une partie de Banner War pour la Chevauchée des Dragons.  Avec une journée pour jouer et expliquer la règle aux personnes intéressées, nous avons opté pour une partie "superlégendaire" en 600 pts.  Ce qui faisait plus de 120 socles et autour de 600 figurines en 15mm.



En réunissant toute ma collection Antiquité, j'ai opté pour l'invasion celte de la Macédoine et de la Grèce en -279, qui a failli conduire les tribus jusqu'au sanctuaire de Delphes.  Nous avons joué la bataille qui a opposé l'une des deux armées celtes à celle de Ptolémy Keraunos, l'assassin du grand Séleucos, et roi éphémère de Macédoine.  Ephémère roi puisque c'est lors de cette bataille que Ptolémy est tombé de son éléphant et s'est fait décapité par des celtes enragés.

Voici des photos de la journée, où j'ai joué les Macédoniens et Pierre les Celtes.  La surface de jeu était volontairement plus grande que strictement nécessaire, cela nous a permis de disposer d'un endroit pour poser les cartes des unités (très important à Banner War) et pour représenter du décor "hors table", que nous espérons a agrémenté l'ensemble.  Les Grecs sont à gauche et les hordes gaulois à droite...



La disposition du champ de bataille est historiquement l'inconnu, de même d'ailleurs que sa localisation exacte.  Nous avons profité de ce blanc pour proposer un décor qui promettrait un combat bien tactique, avec une rangée de collines en demi-lune, une route bordée d'un ravin, et quelques champs, vignes et zones rocailleuses parsemant la plaine.

Place à l'action :






La partie s'est achevée sur une victoire celte, à laquelle il restait encore 3 pts de démoralisation sur 37, les Macédoniens ayant perdu bien plus que leurs 30 pts lors de l'effondrement du dernier tour.

Une belle et intense partie de figurines; le centre-droit Macédonien a été plongé dans la tumulte.  Tandis que les Grecs avaient du mal à sortir du ravin, les celtes ont pris les collines centrales mais rencontraient des difficultés pour diriger leurs troupes, ce qui a donné lieu à une bataille particulièrement acharnée à cet endroit.  Au centre-gauche l'impact entre les deux lignes de bataille fut fracassante, les Macédoniens ont globalement eu le dessus mais n'ont pas réussi à enfoncer la masse des troupes celtes avant de céder la défaite.  Sur les deux flancs, les contournements et coups bas étaient au rendez-vous (même si nous avons encore une fois oublié la capacité Escarmouche !).

Nous avons joué je pense sur environ 6 heures, et avons pu expliquer les fondements et avantages de la règle à plusieurs intéressés.

Merci à Pierre pour cette belle partie, et si vous étiez à la Chevauchée des Dragons, j'espère que notre table vous a plu.