Welcome / Bienvenu

This blog presents my different wargames armies, after action reports, campaigns which I have run, some scenarios and a presentation of some of the different rules I play. The pages at the top of the blog contain historical information on the periods that interest me. They are an aid to my poor memory, and not in any way exhaustive nor necessarily correct. As I am an Englishman living in France, some pages are in English and others in French...sorry, I am too lazy to translate...

I hope this blog offers you much enjoyment and some inspiration !

samedi 23 mars 2019

Sin Eater

I've just added this Nomad Faction Sin Eater to my Sci Fi collection.

Une figurine Nomad (Infinity) de plus pour ma collection science fiction.







A suivre, un Spektr….

mercredi 20 mars 2019

Mountain Gun

I saw this lovely piece on the Empress Miniatures website, and couldn't resist it.  It is now part of my Army of God, whose spearhead is made up of anti-British Indian Communists.  Although the gun-shield is part of the cannon, it is so unlikely an affair that I imagined it as an improvised element, which explains the rust (my first attempt at painting it).



Empress now also does the mule train with which the gun travels, including a broken-down version of the gun itself...I must admit that I am tempted !



J'ai vu cette pièce d'artillerie de montagne sur le site d'Empress Miniatures, et je n'ai pas pu résister.  Son équipage est fait d'Indiens communistes, consacrés à la chute de l'Empire Britannique.  La pièce métallique qui protège l'équipage fait partie du canon, mais il est tellement improbable que je me suis permis de le présenter comme une pièce improvisée, d'où la rouille (ma première tentative d'en peindre).



Empress fabrique maintenant les mules qui transportent ce canon, avec une version du canon en pièces détachées...ce qui est très tentant....

samedi 16 mars 2019

Austin Kergesse

L'Armée de Dieu se renforce de cette étrange bête, un demi-chenillé Austin Kergesse.  L'armée russe a fait construire une trentaine de coques, dont 12 ont été adaptés au système demi-chenillé.  Malgré leur apparence délirante, ces véhicules étaient plutôt bien adaptés aux contraintes du pays, aux routes inexistantes ou en très mauvaise état.



La production a commencé en 1917 avant d'être reprise par l'Armée Rouge en 1918.  Ils ont participé à la guerre civile russe, puis à la guerre russo-polonaise en 1920-1921, où tous furent détruits ou abandonnés.

L'histoire (imaginaire) de ce véhicule est qu'il n'est jamais arrivé en Pologne, ayant tombé en panne quelque part en Ukraine.  Abandonné plusieurs mois aux éléments et à la rouille, il a été récupéré à la fin de l'hiver 1920-1921 par le commandement de l'Armée de Dieu, qui sillonnaient la Russie en train blindé à la recherche de tous les moyens possible pour renforcer sa puissance de frappe.

Il n'y a même pas eu le temps de repeindre le véhicule avant qu'il ne parte en action dans le Sinkiang, d'où la rouille qui couvre encore l'essentiel du châssis.  Transporter ce véhicule par les passes des Hauts Pamirs était l'équivalent de Hannibal qui traverse les Alpes avec des éléphants, mais l'entreprise couronnée de succès, les Chinois, les Russes Blancs et les Britanniques ont quelque chose à craindre....



This addition to the Army of God is an unusual creature : an Austin Kergesse half-track.  The Russian Army began the building of them in 1918 and the Red Army finished them, with 12 made in total.  Despite their odd appearance, they were actually quite suitable to the mostly roadless wide spaces of Russia.

All 12 vehicles took part in the Russian Civil War and then the Russo-Polish War of 1920-1921.  During this latter conflict they were all destroyed or abandoned due to lack of spare parts.

The (imaginary) story of this particular vehicle is that it broke down in Ukraine on the way to Poland.  It was abandoned to the elements for several months, then recovered at the end of the winter of 1920-1921 by the Army of God, who were travelling throughout Russia in armoured trains to pick up additional vehicles for their forthcoming move into Sinkiang.



There was not even time to repaint the vehicle before it headed into combat, which explains the abundant rust cover.  Bringing it over the High Pamirs into Chinese Turkestan was akin to Hannibal and his elephants; but the Army of God succeeded, and their Chinese, White Russian and British opponents now have much to worry about...

mercredi 13 mars 2019

Saga l'Ascension 1104 : 1er tour, 2ème bataille

Après avoir chassé Nikephore Bryennos,

Ridwan d'Alep (Sarrasins), a entamé des pillages sur les terres de
Raymond Ier de Tripoli (Croisés).

Les cartes étaient les suivantes; l'option "Chaos" était en vigueur (car Rencontre), mais étant "Administrateur", Raymond Ier pouvait choisir la carte dans un domaine.

Région Frontalière
Rencontre
Temps Couvert
Un parfum de nostalgie (RT)
Démonstration

Taille : 5 unités
Mercenaires : Ridwan +0 pts, Raymond +0 pts
1er joueur : Ridwan

Le déploiement, avec l'armée sarrasine au sud de l'oasis.


La cavalerie arabe a cherché à la fois à éviter les arbalétriers occidentaux, et engager les chevaliers sur le flanc opposé.  L'affrontement a été clairement remporté par les Ghulams de Ridwan, qui ont décimé une grosse unité de chevalerie croisée.

Raymond de Tripoli s'est trouvé sans chevalerie, mais avec trois unités de guerriers (deux à pied et une à cheval), ce qui n'est pas une configuration facile à manœuvrer.

Dans une situation avantageuse, la cavalerie arabe a choisi de harceler l'ennemi, ce qui a fini par provoquer une charge des sergents à cheval.  Hélas en vain; grâce à une pluie de capacités Saga défensives, aucune perte n'était à déplorer.  Par temps couvert, la bataille a pris subitement fin sur ces entre-faits [au 5ème tour].

La carte "Démonstration" accorde 1 pt de victoire pour chaque combat remporté, ce que Ridwan a emporté haut la main (3 contre 1).  Cela lui a permis de clamer sa victoire, avec 17 points de massacre contre 12.  D'ailleurs, les pertes relativement modestes traduisent une bataille très tactique, où chaque adversaire a cherché à provoquer et à exploiter des failles chez l'adversaire.

Ridwan a perdu 2 guerriers, et son adversaire Tripolitain 1 chevalier et 2 sergents.  En tant que vainqueur, Ridwan est rentré dans ses terres avec 1 Point de Campagne et 1 Richesse.

Le destin a souri cette fois-ci au seigneur d'Alep, car il a bénéficié d'une Amélioration de Guerriers.  Raymond Ier a pu étoffer ses rangs avec des recrues supplémentaires [1 pt de Recrutement supplémentaire].

samedi 9 mars 2019

Saga l'Ascension 1104 : Début du 1er tour, et 1ère bataille

Dotés de la capacité "Administrateur", Raymond de Tripoli (+1 Richesse) et Manuel Boutomites (+2 Guerriers) reçoivent un bonus de début de tour.

Bohémond d'Antioche lance un Raid contre Ridwan d'Alep (Rencontre)
Raymond Ier de Tripoli lance un Raid contre Nikephore Bryennos (Embuscade)
Ridwan d'Alep lance un Raid contre Raymond Ier de Tripoli (Rencontre)
Nikephore Bryennos entame une Conquête contre les terres de Ridwan d'Alep (Embuscade)
Manuel Boutomites imite son compatriote, mais cible Bohémond d'Antioche (Embuscade)


Nikephore Bryennos (Derniers Romains) contre 
Ridwan d'Alep (Sarrasins)

Les cartes sont les suivantes, entre parenthèses le Seigneur qui a effectué le choix :
Terrain Accidenté (R)
Avant Garde (NB)
Temps Couvert (R)
Milieu Hostile (R)
Cible (NB)

Taille de l'engagement : 5 unités
Mercenaires : Bryennos +1 pt; Ridwan +0 pts
1er joueur : Ridwan

Les Byzantins ont investi le terrain à gauche; leur centre était tenu par une grande unité de skutatoi, avec la kavallarioi amassé derrière eux et à droite.  Ridwan a déployé sa garde et ses ghulams au centre, et à droite des cavaliers turcs [guerriers, montés, arc composite] et de l'infanterie arabe.


L'affrontement entre Ghulams et Skutatoi a tourné à l'avantage des Arabes, suite à deux tirs particulièrement dévastateurs.  La capacité "Pur Sang" a été utilisé au plus bel effet.

Ridwan a commis l'erreur d'envoyer l'infanterie arabe nier le terrain aux adversaires, ce qui a coûté de nombreuses vies; les précieux dés Saga ne pouvaient guère être utilisés pour avancer une unité de plus en plus amoindri.

Après s'être concentré au centre, l'action s'est focalisée sur le flanc gauche byzantin.  Les cavaliers turcs ont rattrapé les éclaireurs slaves sous service byzantin, mais ont succombé face aux tirs puis au contact de l'unité des kavallarioi arc composite de leur adversaire.  Les Tirs Indirects des byzantins ont été également meurtriers.


La deuxième unité de kavallarioi ayant balayé leurs homologues arabes, Ridwan était exposé, sans gardes de corps aux alentours.  Nikephore Bryennos a chargé...mais le Seigneur Arabe était sous la paume d'Allah (5 sauvegardes sur 6 touches !).
Pour le coup, c'est Bryennos qui était exposé, et mis hors de combat par la contre-attaque des soldats d'Alep.



Lors du décompte des points de massacre, Ridwan a remporté 34 pts et Bryennos 32 pts; le résultat est donc un ex aequo.

Malgré l'acharnement de Ridwan [Terrifiant; un Seigneur adverse mis hors combat doit lancer deux fois], le Strategos byzantin n'a subi qu'une blessure légère sans conséquence pour la suite.

Après les jets post combat, Ridwan ne déplore aucune perte...ce qui signifie [avec mon adaptation à la règle de campagne] que Bryennos non plus, puisqu'il ne peut perdre plus.

Aucun des deux généraux ne remporte un Point de Campagne.

Le Destin permet à Nikephore Bryennos de bénéficier, pour la suite de la campagne, de Renforts Spirituels sous forme d'un pope orthodoxe [ben voilà, maintenant je dois peindre la figurine correspondante !].  Quant à Ridwan, il obtient l'amélioration de levées, mais il n'en a pas.