Welcome / Bienvenu

This blog presents my different wargames armies, after action reports, campaigns which I have run, some scenarios and a presentation of some of the different rules I play. The pages at the top of the blog contain historical information on the periods that interest me. They are an aid to my poor memory, and not in any way exhaustive nor necessarily correct. As I am an Englishman living in France, some pages are in English and others in French...sorry, I am too lazy to translate...

I hope this blog offers you much enjoyment and some inspiration !

samedi 7 octobre 2017

Printemps 1240

Les dernières neiges n'étaient pas encore fondues que les tensions croissantes se sont éclatées en guerre ouverte.

Le Baron Lee, soucieux de ne pas laisser à l'Ordre Teutonique le monopole du salut des âmes dans ce coin reculé, a aussitôt attaqué son voisin, Prince Tof de Kiev, versant 10 talents d'argent à Pierre de Prusse pour les services de ses païens.

Le désespoir s'empare du Prince Tof.  Mais pourquoi regarde-t-il à gauche ?  Les chevaliers sont au centre



La bataille fut rude et malgré ce que prétendent les chansons épiques prusses nés de cet affrontement, c'est la charge de la chevalerie occidentale qui balaya l'ennemi du champ de bataille.  Une victoire pour le Baron Lee, qui s'empare de la province à valeur 10 de son adversaire et s'arroge le monopole de la production de chanvre.  Son adversaire jouera donc avec une carte de commandement en moins.

La charge victorieuse de la chevalerie

Des Prussiens.  Semble-t-il qu'ils auraient joué un rôle pivot dans la bataille ?


Mu par une rivalité ancienne, Prince Boris de Novgorod rassembla une puissante armée et traversa sa frontière occidentale pour s'emparer des riches terres de son voisin Kievan.  La bataille fit rage, la cavalerie et les lanciers de Novgorod pressés par les bandes guerrières adverses, mais la victoire revint finalement à Prince Boris.  Il s'empare de la province à 15 de son adversaire.

Que de Russes.  A gauche, Novgorod, à droite Kiev.


L'esprit guerrier se répand, car une armée estonienne, menée par le Prince Frantz marche vers le sud, sa voie ouverte par les éclaireurs de Franck le Mongole, et ses flancs protégés par François de Volhynie. Entretemps, David le Grand Maître de l'Ordre Teutonique a la ferme intention de régler ses différends avec Kronprinz Olivier, représentant du Saint Empire sur ses marches septentrionales.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire